Catégories
ART

Colors captured by Ceri Ann Jo

Born in Wales, Ceri Ann Jo is living in London since 2015 to get in a prestigious art school (UAL, Wimbledon college of art). She’ll exhibit in intern and extern in few exhibitions places, as The round House in Peckham. In 2018, she’s selected for the Clyde and Co-art Award in Londres and exhibit in solo at the Redeye offices in Blackfriars from January to March 2019. Today, our artist got her own studio in the North of Wales and continue to practice her artistic universe through many paintings that we’ll follow from closely.  Meeting with Trice.

 

lagoon-ceri-ann-jo-trice
Lagoon via @ceriannjo

 

You’re from Wales, do you feel that the UK has a different impact on your art?

Although I lived in London, my paintings inspiration continued to derive from the  landscapes of Wales and places I visited for inspiration in Europe. Being a practicing artist in London though, did develop the quality of my painting, influencing the materials I would use and the surfaces in which I would paint on. Living in London allowed access to exciting exhibitions and the permanent art galleries and museums which helped me to develop my research and spark new influences within my own practice. 

With regards to your painting, there are warm colours mixed with others that are paler. What atmosphere do you want to give to your work through these keys?

My choice of colours are highly influenced by landscape photography which I have taken or discovered. My most recent paintings are influenced by the colours of the Icelandic highlands after I visited the country in March 2018. After this trip my paintings remarkably changed. The colours I chose became more considered, using more earthly tones as a direct reference to the places I was trying to depict. Iceland’s landscapes where extremely unique and breath-taking and this experience I wanted to share with the audience through my paintings. I am returning to Iceland again this coming March-2019 to travel the entire country. This is an artistic inspired trip, to gather plenty of inspiration. It excites me as an artist to be surrounded by the serenity of these open landscapes, sparking ideas for a fresh set of works for the new year. 

 

Melyn-.-Ceri-Ann-Jones
MELYN, Oil on canvas (140x140cm)

 

 

There is also a certain relationship to the material in addition to the colour….Why?

Material has become a key aspect of my work in delivering its relationship to place. The materials I use allow varied textures on the surface of the canvas. In my paintings I use oil paint to create interesting textures, salt because of its relationship to the earth ‘salt of the earth’ and sand. I usually pre design my paintings through Photoshop to help organise colour and composition, then later experiment with different materials on the canvas.

You seem to have evolved in your work, which seemed softer at its beginning, and harder with more character now. What is this evolution due to?

As I mentioned previously, my trip to Iceland dramatically influenced the style of my work.   As the lead up to the degree show and final few months of University was becoming ever closer, I wasn’t completely content with the style of my work and decided that gathering some new material in a fresh place which I had not previously visited would enlighten me.  My work previously could be described as ‘instant’, however when exploring the country I used photoshop and illustrator continuously to note down my ideas and observations which then forced me into naturally playing around with composition and colour continuously before starting the physical painting. By doing this, I began to form a deep appreciation for large fields of colour. The colours of the Icelandic highlands really resonated with me during and after my trip, here I started to further appreciate the importance of colour in connection to memory and I really push this in my newer works.  

 

Agored-.-Ceri-Ann-Jones
AGORED, Oil on canvas (130x150cm)

 

 

Your work reminds us of Cy Twomblys. is it one of your inspirations? what are the others?

Cy Twombly has definitely been an inspiration in the past few years and someone whom I have researched and observed closely. However my most inspired artists are Helen Frankenthaler, Jonathan Laskar,  Jean Baptiste Besancon, Bertrand Fournier and Gillian Ayres. These artists are working closely with colour and form which Is simply an enjoyment for the eye and brightens up my daily artistic research.  

The world is full of colour which is what I try to capture through my painting.

 

@Ceriannjo

 

(FR)

Originaire des Wales, Ceri Ann Jo a vécu à Londres pour intégrer une prestigieuse école d’art (UAL, Wimbledon collège of art). Elle y exposera en interne comme en externe dans plusieurs salles d’expositions, telle que The round House à Peckam. En 2018, elle est sélectionnée pour le Clyde and Co-art Award à Londres et expose en solo au Redeye offices à Blackfriars de janvier à mars 2019. Aujourd’hui notre artiste dispose de son studio au Nord du Pays de Galles  et continuer à pratiquer son univers artistique à l’issu de nombreuses oeuvres qu’il faut suivre de près.

Rencontre avec TRICE.

 

Tu es originaire des Wales, sens-tu que les UK ont un différent impact sur ton art?

Bien que j’ai vécu à Londres, l’inspiration de mes peintures a continué de provenir des
paysages du pays de Galles et des lieux que j’ai visité en Europe. Être artiste pratiquante à Londres a cependant développé la qualité de ma peinture, en influençant les matériaux que je voulais utiliser et les surfaces sur lesquelles je voulais peindre. Vivre à Londres m’a permis d’accéder à des expositions passionnantes, et les galeries d’art et musées permanents m’ont d’ailleurs permis de développer mes recherches et de créer de nouvelles influences au sein de ma propre pratique.

 

Lorsque l’on regarde tes peintures, on observe des couleurs chaleureuses mixées à d’autres plus pâles. Quelle atmosphère veux-tu donner à ton travail à travers celles-ci?

Mon choix de couleurs est fortement influencé par la photographie de paysage que j’ai prise ou découverte. Mes peintures les plus récentes sont influencées par les couleurs des hauts plateaux islandais après mon séjour là-bas en mars 2018. Après ce voyage, mes
peintures ont remarquablement changé. Les couleurs que j’ai choisi sont devenues plus considérées, utilisant des tons plus terrestres comme référence directe aux endroits que je tentais de décrire. Les paysages islandais étaient extrêmement uniques et époustouflants. C’est cette expérience que je voulais partager avec le public à travers mes peintures. Je retourne en Islande en mars 2019 pour parcourir tout le pays. C’est un voyage d’inspiration artistique, pour rassembler beaucoup d’inspiration. En tant qu’artiste, cela me passionne d’être entourée de la sérénité de ces paysages ouverts, et m’influence pour d’autres œuvres pour la nouvelle année.

 

On dénote également une certaine influence des matières en plus des couleurs…Pourquoi cette envie de travailler le relief ?

La matière est devenue un aspect essentiel de mon travail quant à la mise en place de sa relation. Les matériaux que j’utilise permettent des textures variées sur la surface de la toile. Dans mes peintures, j’utilise de la peinture à l’huile pour créer des textures intéressantes, le sel en raison de sa relation avec « le sel de la terre » et le sable. Je conçois généralement mes peintures avec Photoshop pour aider à organiser les couleurs et la composition, puis j’expérimente plus tard différents matériaux sur la toile.

 

Tu sembles avoir évolué dans ton travail, qui semblait plus doux à ses débuts et plus dur maintenant avec un caractère plus prononcé. À quoi cette évolution est-elle due?

Comme je l’ai mentionné précédemment, mon voyage en Islande a considérablement influencé le style de mon travail. Alors que les études préparatoires et les derniers mois d’université devenaient de plus en plus proches, je n’étais pas complètement satisfaite du style de mon travail et j’ai décidé que rassembler du nouveau matériel dans un lieu frais que je n’avais pas encore visité. Auparavant, mon travail pouvait être qualifié de «instantané». Cependant, lors de l’exploration du pays, j’utilisais sans cesse Photoshop et Illustrator pour noter mes idées et mes observations, ce qui m’avait ensuite forcé à jouer avec la composition et la couleur en continu avant de commencer la peinture physique. Ce faisant, j’ai commencé à apprécier profondément les vastes champs de couleur. Les couleurs des hauts plateaux islandais m’ont vraiment touchés et ont raisonnés dans ma tête pendant et après mon voyage. Ici, j’ai commencé à apprécier davantage l’importance de la couleur en relation avec ma mémoire et je l’inscris vraiment dans mes nouvelles œuvres.

 

Ton travail nous rappelle celui de Cy Twombly. Est-il une de tes inspirations? Quelles en sont les autres?

Cy Twombly a certainement été une inspiration au cours des mes dernières années et une personne que j’ai étudiée et observée de près. Cependant, mes artistes les plus inspirés sont Helen Frankenthaler, Jonathan Laskar, Jean Baptiste Besançon, Bertrand Fournier et Gillian Ayres. Ces artistes travaillent en étroite collaboration avec la couleur et la forme, ce qui est simplement un plaisir pour les yeux et illumine ma recherche artistique quotidienne.

Le monde est plein de couleurs, c’est ce que j’essaie de capturer à travers ma peinture.

 

@Ceriannjo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *